Les chrétiens d’Europe: communautaristes ou altruistes?

L’Europe a été durant des siècles un continent presque homogène au niveau de la religion. Il fut connu comme “le continent chrétien’’. Les relations furent souvent tendues avec le judaïsme et l’islam: l’inquisition en Espagne, les pogroms anti-juifs en Europe de l’est, la Shoah, les croisades, la colonisation, les conquêtes islamiques etc. Depuis le 20ème siècle, l’islam revient en Europe sous une autre forme: des familles mais surtout des hommes jeunes et ambitieux, qui espèrent bâtir une nouvelle vie loin des problèmes du monde arabo-musulman – enflammé par des conflits dont l’Europe tient une grande part de responsabilité affluent vers le vieux continent.

Une frange grandissante de la population européenne se veut alarmiste en rappelant aux sociétés européennes leur héritage chrétien qui est soit-disant mis en danger par l’arrivée massive de non-européens. Deux conceptions totalement divergentes du christianisme divisent l’opinion publique européenne. Cette bipolarisation est récemment accentuée par l’immigration, surtout clandestine, et le flux des réfugiés vers l’Europe.

La première vision est celle du christianisme évangélique. Elle est portée par le pape François chef de l’Église catholique et la chancelière allemande (d’ailleurs fille d’un pasteur protestant) qui représente la vision d’une bonne partie de la droite, du centre et des sociaux-démocrates européens. Ils appellent les européens à agir en bons chrétiens et accueillir les non-européens immigrés ou refugiés à bras ouverts puisqu’être chrétien, c’est avant tout savoir susciter le dialogue interreligieux. Ainsi, les Européens doivent avoir «le courage d’être chrétiens, de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible» affirma Angela Merkel, confrontée à une question sur le risque d’une «islamisation» de l’Europe.

La deuxième vision est celle du christianisme politique. Regroupant des européens identitaires qui s’attachent à une vision de l’Europe blanche et chrétienne, cette vision est défendue par une bonne partie de la droite et de l’extrême droite qui a le vent en poupe dans la majorité des pays européens. Victor Orban, premier ministre hongrois en est le fer de lance dans ce face-à-face. Selon lui, «l’Europe a une identité et des racines chrétiennes» qu’il faut protéger de l’immigration majoritairement musulmane. La Slovaquie et la Pologne l’ont suivi et n’ont accueilli que des réfugiés coreligionnaires et certains cardinaux d’Europe centrale se sont publiquement opposés à l’appel du pape à chaque paroisse d’accueillir une famille de réfugiés.

Cette polémique est à l’ordre du jour et semble perdurer pour les mois, sinon les années à venir puisqu’elle se voit aggravée par les problèmes qui secouent le Moyen-Orient poussant des centaines de milliers de réfugiés et d’immigrés économiques vers l’Europe. Nul ne peut nier les racines chrétiennes de l’Europe mais ces racines ne sont pas exclusives. Une image d’une Europe multiculturelle se dessine à l’horizon depuis déjà quelques décennies. Les européens doivent y vivre avec en puisant dans leur racines les valeurs qui le leur permettent. Dans ce domaine, le cas libanais peut offrir au monde un exemple à méditer. Notre patrie, si riche par ses différentes cultures, est connue à travers le monde comme la représentation référence de la mosaïque multiconfessionnelle: le Liban « pays-message » titre accordé par le pape Jean Paul II. Toutefois, il faut éviter d’aller vers une «libanisation» de l’Europe, vers un multiculturalisme communautarisé poussé à l’extrême – marqueur sombre de l’histoire libanaise.

Les Etats européens ont la mission d’intégrer les nouveaux arrivés. Une tâche qui, si défaillante, peut pousser les deux populations à l’extrémisme.

Vigilance et lucidité sont requises (l’Etat islamique revendique déjà 4 000 infiltrés parmi les migrants). Mais aussi, une approche plus compassionnelle, plus «chrétienne» est exigée des peuples d’Europe.

Jean-Pierre Estephan

Étudiant en troisième année de droit et de sciences politiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s