J’arrive, j’y cours, j’y vole !

Marre d’arriver en retard? Marre d’être coincé dans des embouteillages en vous  demandant si finalement vous n’arriverez pas plus vite en marchant, ou même en volant ?

Italdesign en collaboration avec Airbus vous ont écouté et proposent aujourd’hui au salon  international de l’automobile à Genève, un prototype : le « pop-up ».

Le pop-up est la voiture de rêve, il s’agit d’une voiture autonome, donc une voiture qui n’a pas besoin de conducteur, qui est contrôlée par un système électronique où le trajet est défini préalablement grâce à une application, la voiture est électrique avec une autonomie de 200km. Le châssis de la voiture a la capacité de se scinder : la partie interne de la voiture est  une sorte de  bulle rattachée à une base qui roule ; en cas d’embouteillage, une pièce  formée d’hélices comparables à celles d’un drone est envoyée par le système électronique qui dirige la voiture et s’attache à la partie interne se comportant ainsi comme un hélicoptère, et la partie de la voiture restée sur la route , dirigée par le même système, continue sa route et se gare dans une  station pour  recharger ses batteries.

Ce prototype a répondu à plusieurs interrogations que la voiture volante a posées, notamment où pourrait-on mettre les hélices ? D’où viendrait l’énergie pour la transporter ?… Elle a notamment de nombreux intérêts : toutes les voitures seront contrôlées par un système électronique, le risque d’accident est réduit au néant ou presque, les personnes de différents âges et capacités pourront se déplacer sans avoir besoin de savoir conduire ou d’avoir certaines capacités. De plus, il s’agit d’un gain de temps très utile et important notamment pour les forces d’intervention et de secours. Les voitures étant électriques, il y aurait une réduction de la pollution, bien qu’il faille quand même produire  de l’électricité pour que les voitures se déplacent. Mais le plus important demeure qu’il s’agit de la réalisation d’un des rêves les plus fous de l’homme.

Pourtant cette voiture n’est qu’un prototype. Elle n’est pas encore construite mais Airbus pense pouvoir y arriver  d’ici une dizaine d’années. Et bien que cette voiture apporte certaines réponses, elle pose beaucoup de questions notamment celles de savoir comment rattacher la partie interne à la base au sol ? Comment la rattacher ensuite aux hélices ? Comment la base une fois séparée de la partie interne va pouvoir se déplacer ? Y aurait-il deux  moteurs ?

Et sans vouloir jouer les rabat-joie, nous pourrions également nous demander comment organiser le vol de ces voitures d’un point de vue législatif ? Il faudrait créer un code des airs  et ceci car il n’existe aujourd’hui que certains  traités  concernant l’aviation civile et militaire. De plus il faudra décider du coût de l’application et de la personne qui prendra en charge son contrôle : serait-elle contrôlée par l’Etat ou par une société privée ?

Les rêves peuvent  donc devenir réalité « soyons réalistes, exigeons l’impossible ».[1]

 

                                                                                    Laetitia Ballout

                                                                                    Troisième année de droit

 

Vous trouverez ci-joint la vidéo de promotion du prototype :

https://www.youtube.com/watch?v=-FseeVy7uvU

 

 

[1] Che Guevara

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s